RENE BARTHELEMY (1889 - 1954)



Pionnier de la Télévision Française

René BARTHELEMY, ingénieur et inventeur de génie, a joué un rôle prépondérant dans le développement de la télévision en France et par celà-même, a grandement contribué à son futur essor commercial. De par ses nombreuses découvertes, son nom est indéfectiblement lié à l'Histoire de la Télévision.

En 1930, on peut dire que la télévision française n'existe pratiquement pas et pour beaucoup de gens, la "Radiovision" comme on l'appelle alors, est considérée comme une curiosité de laboratoire, intéressant une poignée d'amateurs-bricoleurs, qui captent sur les petites ondes les émissions télévisées de la BBC de Londres ou à Paris, les émissions expérimentales d'émetteurs privés.

René BARTHELEMY est né à Nangis le 10 mars 1889. Brillant ingénieur diplômé de l'Ecole Supérieure d'Electricité (promotion 1909/1910) actuel SUPELEC, il devient en 1929, chef du nouveau laboratoire de recherche sur la télévision, créé par Jean Le DUC à la demande de Mr. Ernest CHAMON, PDG de la Compagnie des Compteurs à Montrouge.
Il réalise alors son récepteur de télévision à disque de Nipkow à 30 lignes de définition.
Il a pour proches collaborateurs, Marius LAMBLOT et Dimitri STRELKOFF.
Inspiré par les travaux du physicien suédois Ekström, il met au point, sa caméra mécanique à tambour à miroir à 30 lignes, aidé par son collaborateur Monsieur COMMOY. Ce matériel sera utilisé lors de la première démonstration de télévision le 14 avril 1931 dans les locaux de l'Ecole Supérieure d'Electricité (SUPELEC) à Malakoff. Des milliers de personnes tenteront d'assister à cet évènement, provoquant alors des embouteillages peu communs pour l'époque.

Dès le début de ses essais, René BARTHELEMY s'attaque au problème épineux de la synchronisation en télévision, réalisant des progrès décisifs dans ce domaine. Il fait de nombreuses communications en ce sens à l'Académie des Sciences à Paris.

L'aboutissement de ses travaux sur le 60 lignes fin 1934, lui permet de préparer la première émission officielle de télévision, dont l'inauguration a lieu le 26 avril 1935, sous l'égide du ministre des P.T.T., Georges MANDEL. Cette émission est réalisée depuis le studio de télévision des P.T.T. , rue de Grenelle à Paris. Depuis ce jour, la télévision devient une affaire d'Etat. A la fin de cette même année, le 2 décembre 1935, après un travail acharné, pressé par le ministre Georges MANDEL, il réalise les premières émissions de télévision à 180 lignes de définition. L'année suivante verra la fin de l'ère mécanique de la télévision et la naissance du tout électronique : caméras de prise de vues et récepteurs.

Il reste encore beaucoup de progrès à accomplir pour parvenir aux images à haute définition: 819 lignes et plus; mais le chemin est désormais tracé et plus rien n'arrêtera la télévision.

Les années suivantes, René BARTHELEMY, désormais membre de l'Académie des Sciences, continuera, malgré une santé précaire, d'oeuvrer efficacement dans le domaine de la télévision, en y apportant son génie inventif et sa rigueur.
Pour une biographie de René BARTHELEMY, consultez l'ouvrage de Michel AMOUDRY: "René BARTHELEMY et la grande aventure de la Télévision Française", paru aux Presses Universitaires de Grenoble (BP47- 38040 Grenoble cedex 9).

Récepteur 'EMYVISOR' à tube cathodique de René BARTHELEMY, commercialisé par EMYRADIO, vers 1937.


Histoire